Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pour une Alternative à Gauche

Liste citoyenne pour Poitiers

jeudi 27 juin 2013

Victoire contre la LGV Poitiers Limoges !

Communiqué "Pour une Alternative À Gauche" du 27 juin 2013

Lire la suite

vendredi 26 avril 2013

Non à l'expulsion des familles de Roms

Communiqué de presse de PAG du 18 avril 2013

Lire la suite

dimanche 28 octobre 2012

Occupation de la mosquée par l'extrême droite

Communiqué de Maryse DESBOURDES élue à Poitiers Pour une Alternative à Gauche (NPA, Alternatifs, Gauche Anticapitaliste) du 22/10/12

Lire la suite

jeudi 1 septembre 2011

Poitiers : un plan de circulation sans ambition ni perspective

communiqué de presse du 01 septembre 2011

Lire la suite

jeudi 16 juin 2011

Après le décès de jean Marie Paratte

Maryse DESBOURDES, élue à POITIERS Pour une Alternative à Gauche présente ses sincères condoléances à la famille de Jean Marie PARATTE.

L'homme politique, maire de Buxerolles, responsable des transports à Grand Poitiers s'opposait à notre choix de la gratuité pour développer les transports publics.

Pourtant, à chaque fois il nous avait reçu longuement avec courtoisie et respect.

Nous avions pu, au cours de ces entretiens, défendre notre conviction que des transports gratuits pour toutes et tous à Grand Poitiers c'est financièrement possible.

jeudi 13 janvier 2011

Pour des états généraux du cinéma sur le Grand Poitiers

L’Acor (Association des Cinémas de l’Ouest pour la Recherche) vient de poser un recours contre la nouvelle implantation d’un multiplexe CGR qui entraînerait de fait un monopole de l’exploitation cinématographique sur Grand Poitiers, au détriment notamment des cinémas Art et essais.

Nous saluons cette initiative car nous critiquons la politique actuelle autour du député-maire pour différentes raisons…

* Le choix d’autoriser l’agrandissement du multiplexe existant à Buxerolles et la construction d’un autre, revient dans les faits à construire en périphérie de la ville une vision exclusivement commerciale du cinéma, à l’image des hypermarchés qui y existent déjà.

* Une étude de marché a été réalisée en 2006 puis une autre en 2009 par un des deux cabinets spécialisés agréés par le CNC (Centre National du Cinéma). Elles portaient sur la demande de la population de l’agglomération en cinéma. Ces études font apparaître qu’un cinéma « art et essais » sur l’agglomération, s’il offrait 5 ou 6 écrans (contre un seul actuellement en centre ville et un autre au cinéma Le Dietrich) pourrait doubler sa fréquentation. Le projet de Grand Poitiers ne prend en compte ni le résultat des études réalisées, ni les différentes demandes des professionnels du TAP, ni la réalité du Dietrich.

* Vouloir mélanger dans un même lieu cinéma commercial et cinéma d’arts et essais est une aberration. Tous les exemples dans les autres communautés d’agglomération infirment ce choix actuel.

* CGR ne maintient son cinéma en centre ville que parce A. Claeys a négocié avec eux la possibilité de leur payer un loyer ce qui revient à payer le déficit endémique du CGR en centre ville.

* Face aux 25 salles de CGR, chiffre sur-dimensionné selon les études, il n’y aura que 4 salles art « et essai » 3 TAP + 1 Dietrich.

Le cinéma Art et essais, c’est plus que la projection de films…

* il se propose d’éduquer le goût des jeunes à la diversité des films par des partenariats avec l’éducation nationale,

* il montre à voir des films classiques ou d’autres continents et le tout en “Version Originale”,

* organise des animations particulières autour du cinéma (conférences, festivals, ouverture aux associations locales avec débats sur les films, etc, …), * c’est un lieu où l’ambiance et la convivialité n’ont rien a voir celles des temples de la consommation.

C’est pour cela que nous disons que le projet de Grand Poitiers sur l’offre de cinéma est mauvais et pas du tout équilibré.

Nous militons pour un projet culturel, structurant en ville, réaliste financièrement, de développement des salles Art et essai. Ce label représente quelques 70% des films. Ces salles peuvent même accéder à un pourcentage de films non classés Art et essai.

Nous demandons que soit enfin organisé, y compris sur le financement, un grand débat public, des états généraux du cinéma sur le Grand Poitiers, avec les élus, les exploitants de cinéma TAP et Dietrich, leur personnel, le TAP scène nationale, les maisons de quartier, les associations, les spectateurs et les habitants qui s’intéressent à la question.

Communiqué du 13/01/11 de Maryse Desbourdes, élue pour la liste citoyenne "Pour une Alternative à Gauche" soutenue par le NPA et les Alternatifs

mercredi 22 décembre 2010

De la vidéo dans les bus et de la gratuité

Maryse Desbourdes, conseillère municipale « Pour une alternative à gauche », liste citoyenne soutenue par le NPA et Les Alternatifs, exprime son désaccord sur l’augmentation des vidéos dans les bus. Poitiers, le 22/12/10

Lire la suite

mercredi 15 décembre 2010

Agression d’un chauffeur de bus à Poitiers

Communiqué de notre élue, Maryse Desbourdes, pour la liste citoyenne « Pour une Alternative à Gauche » soutenue par le NPA et les Alternatifs

Lire la suite

mercredi 6 octobre 2010

Des transports gratuits pourquoi pas à POITIERS, c'est possible, c'est une question de choix politique

Une enquête vient de sortir sur la mise en place concrète des transports en commun gratuits dans la communauté de communes d'Aubagne (101.00 habitants) tenue par la gauche. Il ressort de ce document que :
- La fréquentation a augmenté de 71%
- parmi les usagers d'avant, 52% utilisent plus souvent le bus
- 2 usagers sur 10 sont de nouveaux usagers.
- Ces nouveaux usagers sont majoritairement des femmes et des jeunes et une part non négligeable d'actifs
- les motifs de transport déclenchés par la gratuité sont à 44% pour le travail et les études et 31% pour les loisirs
- l'effet de la gratuité est identique sur toute les communes
- 43% des trajets déclenchés par la gratuité sont le fait de personnes pouvant choisir un moyen de transport personnel
- la proportion des transports polluants évités grâce à la gratuité est de 63%.

En conclusion, la gratuité à attiré de nouveaux usagers et déclenché de nouveaux trajets en bus, pour les anciens comme pour les nouveaux usagers. La gratuité à créé de la mobilité, bénéficié très fortement aux jeunes, conquis des automobilistes et entraîné une modification des comportements de déplacement qui a ainsi évité des déplacements polluants. Le taux de satisfaction des usagers est très élevé.

Maryse Desbourdes, élue à poitiers sur la liste "Pour une Alternative à Gauche, soutenue par le NPA et les Alternatifs,. invite les poitevins à lire cette enquête sur le site de la communauté d'agglo d'Aubagne http://www.agglo-paysdaubagne.com/ . Nous réclamons que Grand Poitiers s'engage dans les transports en commun gratuits. Cela ne coûterait que 5 millions, bien plus justifiés que le Centre de Conférence (500.00 euros), l'achat des Feuillants (3,5 millions d'euros), les subventions à Ryanair (10 millions d'euros en 10 ans) ou l'inutile LGV Poitiers Limoges (19 millions d'euros sur plusieurs années) . Une réorientation radicale de la politique de transports sur Grand Poitiers reste une urgence sociale et écologique.

mercredi 29 septembre 2010

Non à l'augmentation des impôts locaux à Poitiers.

A l'occasion du prochain conseil municipal du lundi 27 septembre, la majorité municipale met en débat les abattements qui viennent diminuer la base de la taxe d'habitation.
Parce que la taxe d'habitation est une des principales ressources de la ville et qu'elle pèse lourd dans le budget des ménages poitevins, nous dénonçons la déconnexion de ce débat de celui portant sur le budget municipal.La suppression de ces abattements équivaudrait à une nouvelle augmentation de la taxe d'habitation de 8%.
Ces abattements pour charge de famille et pour la résidence principale sont les mêmes pour tout le monde, favorisent les familles les moins aisées, les diminuer ou les supprimer aboutirait donc à augmenter encore plus leur la taxe d'habitation.
C'est le même procédé que lorsque le gouvernement, sous prétexte de s'attaquer aux " niches fiscales", s'en prend aux plus pauvres. Il déclare ne pas augmenter les impôts mais il rabote tellement les abattements que les familles de salariés paient de plus en plus ! A Poitiers, sans formellement augmenter le taux d'imposition, les poitevins se retrouveraient en réalité à payer plus d'impôts locaux.
Une majorité de gauche doit faire d'autres choix.
Nous invitons les contribuables de POITIERS à assister au conseil municipal de lundi

mercredi 2 juin 2010

LGV Poitiers-Limoges : le début de la fin ?

Le vice président du Conseil Régional et président du groupe majoritaire dans cette assemblée, Yves Debien, vient de confirmer dans un courrier adressé au Collectif contre la LGV Poitiers-Limoges en date du 11 mai, que son groupe « met en doute la pertinence économique » de cette ligne LGV, « demande la relance du débat public » et un « financement total et exclusif de la part de l’Etat ».
Par ailleurs, sur 15 communes de la Vienne impactées par la LGV Poitiers-Limoges, seule Poitiers est favorable au projet.
En cette période de profonde crise économique, la communauté d’agglomération de Poitiers compte-t-elle compenser le financement que la Région ne donnera pas ? Plus sérieusement il est temps que de nouvelles voix s’élèvent pour sortir de cet entêtement à financer ce projet financièrement ruineux et écologiquement désastreux. Il est temps que s’établissent enfin un débat sérieux et contradictoire sur la ligne LGV Poitiers-Limoges.

Palestine :la position du maire

Palestine : A Claeys a refusé de soumettre au vote un voeu au Conseil municipal.
L'entêtement d'A. Claeys refusant de soumettre au vote un voeu en Conseil municipal pour condamner l'acte de piraterie d'Israel, et demander la levée du blocus israélien sur Gaza ainsi que des sanctions contre Israel (cf en pdf la motion en question), se situe dans la continuité des engagements du député maire en faveur de l'Etat israélien.
En effet, il est membre de longue date du "Groupe d'amitié France-Israël " de l'Assemblée nationale.
Les composantes de l'union de la gauche municipale approuvent-elles ce choix de ne prendre aucun engagement écrit et pratique contre l'impunité de cet Etat au regard du droit international ?

dimanche 9 mai 2010

Impôts locaux : augmentation de 3,4%

« L’augmentation des impôts locaux et des tarifs municipaux se conjugue avec l’accélération d’énormes investissements. Rançonner ainsi les contribuables d’un côté, et, de l’autre, satisfaire, en premier lieu, des intérêts privés, n’est pas, pour nous, une politique de gauche. Une autre politique …. »

Communiqué de presse du 01/04/10 de Maryse Desbourdes, élue de la liste« Pour une Alternative à Gauche », soutenue par le NPA et les Alternatifs

Lire la suite

jeudi 8 avril 2010

Impôts locaux 2010

communiqué de presse du 01/04/2010 , après la séance houleuse du conseil municipal dédié au budget municipal pour 2010. L’augmentation des impôts locaux et des tarifs municipaux se conjugue avec l’accélération d’énormes investissements. Rançonner ainsi les contribuables d’un côté, et, de l’autre, satisfaire, en premier lieu, des intérêts privés, n’est pas, pour nous, une politique de gauche. Une autre politique est possible ...

Lire la suite

jeudi 4 mars 2010

Centre de conférence de la gare de Poitiers : scandaleux

communiqué du 04/03/10

Lire la suite